Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vignettes mémorielles

Beyrouth

16 Décembre 2015 , Rédigé par Jean-Pierre Maillard Publié dans #Voyages-Géographie, #Histoire

Je ne fus ni grand voyageur, ni grand reporter, ni grand rien du tout mais, pour des raisons professionnelles, j'ai quand même pas mal voyagé et peut-être cela me protège-t-il désormais du tourisme plus ou moins low cost des retraités. A part l'Europe (où je me sens encore chez moi) et le Moyen Orient (pour le greco-judéo-chrétien de ma culture et l'apprentissage compliqué du monde musulman), aucune destination ne me tente plus guère, sinon pour ressusciter ou transmettre des souvenirs. Et même quand l'histoire s'en est parfois mêlé (ce que je serai sans doute amené à évoquer dans ces Vignettes), ce qui me reste toujours, c'est banal, c'est une figure ou une image forte. Je suis allé à Beyrouth (et à Tripoli) pendant la guerre civile, quelques années après l'époque édénique et peu de temps avant l'intervention israélienne de 82. J'ai pu m'étonner de baignades apparemment paisibles en allant de l'aéroport au centre par le littoral et surtout avoir quelques frissons en traversant à plusieurs reprises la « ligne de démarcation » entre le quartier chrétien d'Achrafieh et le quartier ouest musulman, mais l'image forte (Je crois que c'est une des seules photos que j'aie faites), c'est celle d'une rue bombardée et déjà recouverte de végétation luxuriante. Ce n'était certainement pas évidemment dans la « ligne verte », l'ancienne (et nouvelle ?) route de Damas, qui servait effectivement de no mans land livré aux miliciens, mais pourquoi cela m'a-t-il autant marqué que les conversations avec les leaders de la Mission Laïque (dont j'allais devenir le directeur), des Universités Saint-Joseph ou américaine, ou des suppôts de la famille Hariri ? Probablement parce que c'est un symbole évident de la mortalité des civilisations. Cela m'a rappelé notre atterrissage quelques années avant à Tikal au Guatemala, où subitement de la forêt vierge émergeaient millénaires les restes d'une civilisation disparue. Végétation (« vegetare » c'était animer) , végéter (Nous devons ce sens aux Lumières !), vivoter, végétatif, que nous restera-t-il ? Voir Repère bio[C-D]

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article