Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vignettes mémorielles

Orval

5 Mai 2016 , Rédigé par Jean-Pierre Maillard Publié dans #Ardennes-Touraine, #philosophie-religion

Orval

Ces deux syllabes, or, val, val d'or, Dormeur du Val, Pierre d'Orval, bière d'Orval, chêne d'Orval (si bien évoqué par l'ami poète disparu), anneau d'or (et du Niebelung), ont tellement de connotations et d'effluves pour moi que ça me fait l'effet d'une sorte de retour aux sources qui embrasserait ainsi toute une vie et carillonne comme un talisman de ce qui n'aurait jamais dû s'oublier. La figure essentielle est celle du Père Christian, aussi forte et compliquée pour moi, qui n'ai rien néanmoins de mystique, que celle de l'abbé dans le Marinus et Marina de Paul Louis-Combet (50 pages quand même et le livre entier pour dire : Qu'allez-vous devenir, mon pauvre ami ?), qui n'est d'ailleurs qu'un succédané de l'Animus et Anima de Claudel, voire de l'Amandus Amanda de Sterne ( « ils se jettent dans les bras l'un de l'autre et tombent tous deux morts de joie » à Lyon ).
Sauf que le Père (hôtelier) Christian a fini par partir dans le siècle, en l'occurrence en Moselle (c'est un épisode peu connu d'un moderne schisme cistercien), et moi aussi, c'était forcément entre 68 et 81. A l'époque, les retraitants que nous étions, bien longtemps avant d'être des retraités, avaient le privilège de pouvoir pénétrer, ce qui n'est plus le cas maintenant (contre-réforme oblige, il faut désormais payer pour visiter l'abbaye et même assister, si elles existent encore, aux mâtines grégoriennes), et de passer de longs moments de méditation et de lecture, dans la grande bibliothèque digne du Nom de la Rose. Non seulement toute la presse internationale y était disponible (comme dans un café viennois) mais l'on y discutait avec les moines (dont le grand spécialiste de Saint Irénée, capable de reconstituer le grec original d'un texte perdu à partir d'une traduction en slave retrouvée dans un monastère de Salonique) de l'avenir de la civilisation et donc d'histoire, de cinéma, de littérature, de politique et même déjà d'écologie. C'était du temps de Vatican II et du Sedanais Père Congar, tout cela est loin mais pas forcément perdu pour les générations futures, puisque les bibliothèques perdurent et que l'accès aux textes anciens se perpétue, et pas seulement par internet.
Restent pour nous, puisque même l'auberge des moines a disparu et que leur fromage se vend au poids et en euros, quelques promenades dans les ruines, les BD de Servais, les speculoos des moniales et et l'éclat de la première gorgée de bière ...d'Orval !
Voir Repères bio[A-B]

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article