Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vignettes mémorielles

Cunin-Gridaine

4 Décembre 2016 , Rédigé par Jean-Pierre Maillard Publié dans #Ardennes-Touraine, #Histoire

Ce type mériterait une biographie romancée comme on en fait maintenant pour évoquer une époque avec l'espoir d'en tirer, histoire et imagination de concert (avec au besoin aventure sentimentale à la clef), des leçons pour la nôtre. C'est ainsi qu'on a récrit récemment la Débâcle (Je n'avais en tête que « la dernière cartouche » de Bazeilles, malgré ma bonne connaissance de Sedan et, scoutisme aidant, des collines de la Meuse) ou l'Argent de Zola, tant la naissance, la vie et la mort du Second Empire ont beaucoup à nous dire sur la démocratie, la violence du capitalisme, nos fascinations pour la guerre, et le rôle des artistes et intellectuels. Mais pour nous ce Cunin-Gridaine, dont les héritiers à Margut se sont longtemps disputé le buste, évoque d'abord l'ancêtre de « Mam' », morte centenaire il n'y a pas si longtemps. Ce Laurent Cunin dit Cunin-Gridaine (1778-1859) fut opposant au régime de Charles X, puis député des Ardennes et plusieurs fois ministre, du commerce ou de l'industrie. Une loi de lui est connue, sur le travail des enfants, mais Le Charivari du 24 avril 1833 le décrit comme ne parlant jamais et ayant l'air de ne pas penser davantage ! Daumier l'a ainsi caricaturé comme « Le Mauvais », on peut voir cette sculpture au Musée d'Orsay.
Mais le plus drôle c'est que les grands parents de Mam', qui était la mère de mon épouse, ont habité (On est au 19ème siècle) dans la maison de maître attenante à l'usine textile (C'est le beau-père de Cunin, Monsieur Gridaine qui était fabricant de drap), laquelle donnait à Sedan
rue Pierre Bayle d'un côté (magnifique porte cochère au 8) et de l'autre Promenoir des Prêtres, et que c'est dans cette maison que j'ai moi-même passé « après la guerre » quelques années de ma première enfance. Nous jouions dans les souterrains (ceux de l'Exil à Sedan) du château le plus grand d'Europe (plus grand même que Fougères, quoi que m'en dît HGK qui en fut le maire-adjoint aux affaires culturelles !). Ce n'est que quelques années plus tard que je rencontrerais, à Margut, la descendante nommée Catherine. Mais c'est un autre histoire...
Voir Repères bio[A]

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article