Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Vignettes mémorielles

Lagarde (et Michard)

23 Décembre 2015 , Rédigé par Jean-Pierre Maillard Publié dans #Littérature, #Beaux-Arts, #Education

Lagarde (et Michard)

Outre le fait que ce manuel, pour ma génération (et même ses futurs lettrés ou lettreux) a joué un rôle important, je ne peux pas, sur le mode anecdotique, ne pas évoquer mes rapports avec André Lagarde. Il fut notre professeur de khâgne à Louis le Grand (son frère ennemi Laurent Michard ayant été à Henri IV) et nous le chahutions allègrement en soutenant systématiquement les thèses inverses du Lagarde et Michard, allant même par exemple jusqu'à remplacer certaines illustrations du genre ninfa fluida (comme dans le Printemps de Boticelli) par des extraits de Play Boy. Aux alentours de mai 1968 il fut nommé inspecteur général. Le hasard voulut qu'une de ses premières visites fut en octobre 1970 pour le tout jeune professeur que j'étais en province depuis quelques semaines.
Je passe pour cette vignette sur le contenu et l'impact de cette inspection déterminante pour en arriver à l'entretien qui suit toujours la leçon. M'avait-il reconnu ? Oui, « nous allons évoquer quelques souvenirs ». De chahut ? Pas du tout, mais le nouvel inspecteur était tellement en verve avec le nouvel enseignant que la conversation devint étonnamment personnelle ; je me permis même à un moment de lui demander s'il avait gagné beaucoup d'argent avec son manuel. Oui, me répondit-il, mais vous ne devinerez jamais comment. Et de me confier qu'en plus des droits d'auteur il avait fait la culbute en ayant acheté puis revendu (après l'avoir mis dans le manuel comme illustration représentative de l'époque) un tableau dont il me nomma l'auteur. Celui-ci m'était inconnu et j'étais sans doute quand même quelque peu intimidé, de sorte que je n'ai pas eu l'occasion de vérifier. Peut-être était-ce la reproduction figurant à l'époque (plus maintenant...) en couverture de l'ouvrage : Le Pont St-Michel d'Albert Marquet, qui n'est pas le peintre le plus prestigieux de l'époque, comme le montre d'ailleurs l'expo qui lui est consacrée au Musée d'art moderne en 2016, mais dont on trouve encore des tableaux, certes moins « connus », pour moins de 100 000 €. Je ne suis pas sûr que ce soit ce tableau qui ait enrichi notre Lagarde, ou s'il faisait preuve d'un humour qu'on ne lui connaissait pas, ayant même inventé cette histoire. En tout cas il est de ce jour sacrément remonté dans mon estime. Et je n'ai pu depuis me séparer de mon Lagarde et Michard. En tout cas même en khâgne cela pouvait servir, puisque j'ai un condisciple de la K2 (Ce n'est pas Fabius !) qui raconte qu'il a été admis à Ulm en ne lisant en littérature que le Lagarde et Michard ...Sacré Lagarde !
Voir Repères bio[B]

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article